Zoom sur les options de gestion de l’assurance-vie

Un contrat d’assurance-vie se développe en fonction de son option de gestion. Ces options sont différentes d’un contrat à l’autre, et ont pour objet de répartir automatiquement l’épargne au vue de l’évolution des marchés. En quelque sorte, ces options de gestion correspondent à des services financiers.

Les contrats d’assurance-vie sont proposés selon cinq options de gestion. Soit ces options sont gratuites soit, pour certains contrats, elles engagent des frais. Dans ce cas, la facturation des options de gestion prend différentes formes selon les contrats. Il est possible que les coûts fassent l’objet d’une tarification forfaitaire, ou qu’ils soient prélevés sur les encours  confiés, ou qu’ils soient calculés à chaque opération en fonction du montant arbitré.

L’option du rééquilibrage automatique

Le rééquilibrage automatique est choisi pour maintenir la répartition initiale de l’épargne et la stabiliser face aux fluctuations du marché. Par conséquent, les supports qui génèrent des plus values sont cédés et les sommes sont réinvesties sur les supports les moins valorisés.

La dynamisation des plus values du fonds en euros

Lorsque le fonds en euros produit des plus values, ces sommes « excédentaires » alimentent automatiquement les supports en unités de compte. En revanche, le capital reste sécurisé sur le fonds en euros. Ne sont risquées sur les marchés financiers que les plus-values qui pourront rapporter un meilleur rendement.
L’option de l’investissement progressif

L’objet est d’investir progressivement en bourse, sans risquer les conséquences désastreuses d’un placement massif à un mauvais moment. Grâce à cette option, les fluctuations des marchés sont lissées dans le temps. L’orientation du support initial est « prudente », style fonds monétaire ou fonds euros. Les arbitrages en faveur d’un ou plusieurs supports d’orientation « dynamique » sont réalisés ensuite selon une périodicité préétablie.

La sécurisation des plus values

Cette option de gestion sert à contrôler le niveau de ses plus values. Un seuil est fixé au montant de la rémunération générée par un support « dynamique ». Lorsqu’il est dépassé, les intérêts sont redirigés vers un ou plusieurs supports sécurisés, du type fonds monétaire ou fonds en euros.

La sécurisation progressive de l’épargne

Il s’agit ici de sécuriser le capital et de répartir les actifs produits en fonction d’une grille d’évolution préétablie.

 


4.6 Ass_vie_300x250